Max Ophüls et L’homme bleu


Souvenirs, Max Ophüls

Souvenirs, Max Ophüls

Je vous raconte mon premier souvenir de cinéma. J’étais tout petit: c’était à Worms, pendant la foire, sous une tente. Sur l’écran, on voyait un bonhomme derrière un bureau: il avait mal à la tête et paraissait complètement affolé; il écrivait quelque chose, il fumait nerveusement, il était en colère et tout à coup il a pris l’encrier et a bu l’encre: alors il est devenu tout bleu. Ce film m’avait énormément impressionné parce qu’il était, surtout pour un enfant, totalement féerique et invraisemblable: comment, en buvant l’encre, peut-on devenir tout bleu? Une fois rentré chez moi, je dois avouer que j’ai essayé à mon tour; j’ai bu de l’encre: seule ma langue est devenue bleue, rien d’autre n’est arrivé. Voilà mon premier souvenir de cinéma.
(entretien avec Max Ophüls par Jacques Rivette et François Truffaut, Souvenirs, Petite bibliothèque des Cahiers du cinéma, Cinémathèque Française 2002)

Informazioni su thea

Archivio del Cinema Muto - Silent Film Archive
Questa voce è stata pubblicata in Libri e DVD, Personaggi e contrassegnata con . Contrassegna il permalink.