Musidora la dixième muse, un film de Patrick Cazals


Première apparition de Musidora sur la plage du Tréport (Musidora la dixième muse, 2013)

Première apparition de Musidora sur la plage du Tréport (Musidora la dixième muse, 2013)

Votre nom et prénom habituels? — Musy.
Votre petit nom d’amitié? — Le même.
Le prénom que vous auriez préféré? — Le mien.
Lieu et date de naissance? — Mon acte de naissance porte une date que je ne suis pas obligée de croire.
Quel est le premier film que vous avez tourné? — J’ai oublié le titre.
De tous vos rôles, quel est celui que vous préférez? — Le dernier.
Aimez-vous la critique? — Quand c’est moi qui critique, naturellement.
Avez-vous des superstitions? — Comme tous les gens de théâtre.
Quel est votre nombre favori? — 9, parce que je peux le lire à l’envers.
Quelle nuance préférez-vous? — Les couleurs n’ayant de valeur que par rapport les unes aux autres, je les aime toutes également.
Quelle est la fleur que vous aimez? — Celle dont le nom m’est inconnu.
Votre parfum de prédilection? — L’odeur du bord de la mer au printemps.
Fumez-vous? Une fois par an.
Aimez-vous les gourmandises? — Depuis la guerre il n’y a plus de gourmandises.
Lesquelles? — Toutes celles de Madame Tartine dans les images d’Epinal.
Votre devise? — Il n’y a que la minute présente qui compte.
Votre ambition? — He n’ai pas une ambition, j’en ai cent.
Votre héros? — Lui (Harold Lloyd n.d.c.), Charlot, Lucien Guitry, Max Dearly.
A qui accordez-vous votre sympathie? — Je ne comprends pas?
Avez-vous des manies? — Un million au moins.
Etes-vous fidèle? — A qui? A quoi?
Si vous vous reconnaissez des défauts… quels sont-ils? — Ceux que les autres me reconnaissent.
Si vous vous reconnaissez des qualités, quelles sont-elles? — Celles que les autres m’accordent.
Quelles sont vos auteurs favoris, écrivains, musiciens? — Pierre Louÿs, Colette, Sacha Guitry, Pierre Benoît, Maurice Magre, parce que je les connais tous autrement que par leurs livres.
Votre peintre préféré? — Domergue s’il fait mon portrait; Zuloaga, même s’il ne le fait pas; Vélasquez, qui ne pourra jamais le faire.
Votre photo préférée? — Celle-ci.
musidora_cinemagazine21
(Musidora – Petit  recensement artistique et sentimental, Cinémagazine n. 16, du 6 au 12 mars 1921)

Actrice majeure du cinéma muet, révélée par les films de Louis Feuillade: Les Vampires et Judex, Musidora était d’abord une femme libre, aux talents exceptionnels, l’une des cinéastes pionnières du cinéma, notamment grâce aux tournages de plusieurs de ses films en Espagne. Amie intime de Colette comme de Pierre Louÿs, égérie des surréalistes puis des militantes féministes des années 1970, chanteuse et danseuse de revues, peintre, écrivaine, Musidora a été l’une des collaboratrices de la première heure d’Henri Langlois lors de la création de la Cinémathèque Française.

Musidora la dixième muse, film documentaire de Patrick Cazals, permet de redécouvrir cette artiste devenue l’un des grands mythes du cinéma français. De nombreux documents inédits (extraits de films grâce au partenariat de la Cinémathèque française et aux documents fournis par Gaumont-Pathé Archives et la Radio-Télévision Suisse Romande), des collections de photos, manuscrits, affiches, figurent aussi dans ce film grâce à la famille de Musidora, à l’auteur du film et à des collectionneurs privés.

Musidora la dixième muse est disponible en DVD: Les Films du Horla

Informazioni su thea

Archivio del Cinema Muto - Silent Film Archive
Questa voce è stata pubblicata in Libri e DVD, Personaggi e contrassegnata con , . Contrassegna il permalink.