Le Cinématographe Lumière


Paris, 30 décembre 1895.

Mon cher ami,

Voici le cinématographe entré dans une nouvelle phase de sa vie, et la première qu’il a donnée samedi soir (28 décembre 1895), dans sa salle, à lui, a été un beau succès; je vous adresse mes cordiales félicitations. Je n’étais malheureusement pas de la fête; averti la veille seulement par une simple circulaire imprimée, je n’avais pu me tenir libre d’engagements pou cette soirée; mais j’avais, au dernier moment, demandé la faveur d’une invitation pour mon beau-frère, M. Violet, et pour M. Cartier, et ces deux amis m’ont rapporté leur impression partagée par tous les assistants, qui a été excellente.

L’assemblée était très nombreuse. Cela devait être. Aussi me serais-je fait scrupule, même si j’avais été prévenu à temps, d’augmenter l’affluence à cette première, en sollicitant l’admission d’un certain nombre d’amis et connaissances qu’il m’eût été pourtant agréable d’y convier…

Nos nouvelles fourches seront terminées demain soir; nous ferons la substitution à la reprise du travail d’atelier en 1896. Cela sera vivement enlevé et je commencerai à vous expédier les appareils suivant vos ordres.

Tenons-nous le type définitif? Peut-on se lancer sur la commande de deux cents?

Jules Carpentier
(lettre à Louis Lumière )

Jules Carpentier, à qui fut confiée, dès 1895, la construction des premiers appareils commercialement exploités et qui étaient connus à l’époque sous le nom de défileurs Carpentier-Lumière, était sorti l’un des premiers de l’École Polytechnique, mais il renonça à la place enviée d’ingénieur des manufactures de l’État pour entrer comme simple ajusteur aux ateliers de P. L. M., a fin d’apprendre effectivement la construction mécanique. Peu après il acquérait les ateliers Ruhmkorff et leur donnait une impulsion remarquable. En 1892, il créa la fameuse Photo-Jumelle qui, durant de très longues années, fut considérée comme l’appareil photographique idéal. Membre de l’Académie des Sciences et du Bureau des Longitudes, commandeur de la Légion d’honneur, président de la Société Française de Photographie, de 1909 à 1919, Jules Carpentier est mort en 1921, victime d’un accident d’automobile.

Le Cinématographe Lumière

Le Cinématographe Lumière

Informazioni su thea

Archivio del Cinema Muto - Silent Film Archive
Questa voce è stata pubblicata in Cronologia 1895, Personaggi e contrassegnata con . Contrassegna il permalink.